Pub News » Actualités du jour » Google revoit sa politique de confidentialité

Google revoit sa politique de confidentialité

25 janvier 2012 | Xavier LAMBERT

         

Chaque internaute possédant un compte Google devra accepter d’ici le 1er mars la nouvelle charte de confidentialité dévoilée mardi pour pouvoir continuer à utiliser les services du géant américain.

Google a par ailleurs réaffirmé son engagement à ne pas communiquer de données personnelles à des tiers.

Google a annoncé mardi soir une révision profonde des conditions d’utilisation de ses services et de sa politique de confidentialité, dans un objectif de « simplification et de lisibilité ».

Concrètement, le groupe va pouvoir regrouper les informations utilisateur provenant de plusieurs services autrefois séparés – tels la messagerie électronique Gmail ou le réseau social maison Google+ – et disposer ainsi d’une vision « globale » d’un « utilisateur unique ».

Dans les faits, Google explique ainsi qu’un utilisateur de ses services pourra par exemple être informé qu’il est en retard pour un rendez-vous en prenant en compte sa localisation, son agenda ou les conditions de circulation.

« Une soixantaine de règles de confidentialité sont fondues en une seule charte, réécrite de A à Z pour être plus simple », a résumé mercredi Peter Fleischer, responsable de la protection des données personnelles chez Google, lors d’une conférence téléphonique au lendemain de l’annonce du groupe.

« Ce qui ne change pas, c’est que nous ne communiquons toujours pas les informations personnelles à des tiers, sauf dans des cas très rares comme suite à des ordonnances d’un tribunal. Mais nous n’allons pas changer quoi que ce soit dans le partage des données, le seul changement est au sein de Google avec la possibilité de coordonner les données au sein d’un même compte utilisateur », a-t-il souligné.

Ces changements entreront en vigueur au 1er mars. Aujourd’hui, demain ou dans quelques jours, chaque titulaire d’un compte Google va recevoir un email lui expliquant le changement de politique et lui demandant de souscrire à la nouvelle charte, a indiqué M. Fleischer.

         

Commentaires

Donnez votre avis

Votre Nom *

Votre Email *

Votre Site Web