Pub News » Actualités du jour » Le Huffington Post débarque en France

Le Huffington Post débarque en France

25 janvier 2012 | Xavier LAMBERT

         

Le Huffington Post français, lancé lundi matin, sera « sérieux mais divertissant », a affirmé la directrice éditoriale Anne Sinclair, assurant que son statut d’épouse de Dominique Strauss Kahn ne l’empêcherait pas de traiter l’information « comme elle l’aurait été ailleurs ».

« On a l’intention d’être sérieux mais divertissant », a déclaré la journaliste lors de la conférence de presse de lancement du nouveau site internet, entièrement en français, qui a fusionné avec le site participatif Le Post contrôlé par Le Monde.

Le journal en ligne, qui démarre avec une équipe française dédiée de huit journalistes, essentiellement venus du web, a « une ambition forte mais des moyens plutôt limités au départ », a expliqué Anne Sinclair.

« L’image la plus juste à mon sens, c’est celle de la start up », a renchéri le banquier Matthieu Pigasse, actionnaire du site français à hauteur de 15%, via son groupe, Les Nouvelles Editions indépendantes.

« Notre ambition, c’est de grandir, c’est de grossir et d’être un acteur important du paysage français », a-t-il ajouté, précisant que le journal en ligne, entièrement gratuit mais financé par la publicité, visait « l’équilibre économique d’ici 2014″.

Aux Etats-Unis, le Huffington Post, lancé en 2005 et acheté en 2011 par le portail internet AOL, affirme attirer 37 millions de lecteurs par mois et être devenu en juin le plus important journal en ligne du monde.

La version française s’appuiera sur « l’architecture et la plateforme » technique du site américain, mais « sera ancrée dans la culture française », a souligné Arianna Huffington, fondatrice du groupe.

« C’est évidemment l’actu chaude qui fait le corps, le début, l’accroche du journal », a détaillé Anne Sinclair, ajoutant: « nous serons très politiques ».

Hollande traité comme les autres

L’épouse du socialiste DSK, ancien directeur général du FMI impliqué l’an dernier dans un retentissant scandale sexuel, s’est défendue cependant de tout conflit d’intérêt.

« Toute information importante sera traitée normalement comme elle l’aurait été ailleurs », a-t-elle martelé. « Je ne mélange pas ma vie personnelle et ma vie publique ».

Le Huffington Post a démenti censurer tout commentaire fait par les internautes sur DSK. Mais sur les 300 commentaires « postés » sur le site dans l’après-midi, quasiment aucun ne mentionnait DSK et la grande majorité étaient positifs voire parfois dithyrambiques, a constaté l’AFP.

Outre ses fonctions éditoriales, la journaliste, qui sera « intéressée aux résultats » et non pas salariée, écrira un édito hebdomadaire sur le site.

« Absolument ravie » de ce lancement, Arianna Huffington a insisté sur les qualités d’Anne Sinclair. « Elle était numéro un sur ma liste », a-t-elle ajouté.

« Toute femme passe par des épreuves, des déboires, des problèmes dans sa vie privée et aussi dans sa vie publique. Et quand on voit une femme qui revient dans l’arène et s’engage dans ce qui se passe dans le monde, cela donne de l’espoir et du courage à chaque femme », a-t-elle estimé.

Comme sa version américaine, le site français mélangera informations, opinions et blogs écrits par toutes sortes d’intervenants, dont des personnalités, se voulant un rendez-vous de grandes signatures.

« On a 150 à 200 noms, et ça progresse tous les jours », a expliqué à l’AFP son rédacteur en chef, Paul Ackermann, 34 ans, un ancien du Figaro.fr.

Plusieurs « billets de blogs », tenus notamment par des noms célèbres, figurent déjà sur le site.

Parmi eux, des tribunes signées par les politiques Rachida Dati (UMP) et Julien Dray (PS), qui écriront des carnets de campagne réguliers sur la présidentielle, ou encore par le metteur en scène et chroniqueur Nicolas Bedos.

         

Commentaires

Donnez votre avis

Votre Nom *

Votre Email *

Votre Site Web